Pleins feux sur les injustices structurelles

De l'éthique des journalistes

Produit par Louie Media et présenté par la journaliste Clara Garnier-Amouroux, Injustices se penche sur les injustices structurelles. La première saison est consacrée à l’univers du journalisme, notamment au « paradoxe médiatique » qu’il suggère.

Pour Clara Garnier-Amouroux, l’idée a germé suite au scandale de la Ligue du LOL. Effarée par le caractère impénétrable de ces révélations, la journaliste entreprends de mener l’enquête dans l’univers du journalisme. Ce podcast nous plonge dans les dérives sexistes de certaines grandes rédactions. Pourquoi, au sein d’une profession censée porter la parole, les problèmes sont-ils enfouis et passés sous silence ?

Cela provient-il d’une distanciation au profit de tel intérêt ou, plus profondément, est-ce ancré dans la culture journalistique ? Car, comme tout domaine d’activité, le journalisme possède des codes et des normes. Ici, face aux agressions verbales, sexuelles ou sexistes, la victime semble devoir s’effacer au risque de perdre la face aux yeux de la profession. Un univers opaque, en vertu des attributs qui lui sont depuis longtemps conférés.

Un ou une journaliste qui parle de soi cesse, aux yeux de sa profession, d’être crédible comme journaliste

Aussi, il y a le pouvoir exercé par la hiérarchie. La crainte de perdre son travail, de perdre des sujets ou d’être décrédibilisée auprès de ses collègues. En témoigne la réaction d’Astrid de Villaines, victime d’une agression sexuelle sur son lieu de travail. Cette dernière évoque l’éventualité d’une réaction moins défensive si elle n’avait pas été en CDI. De son côté, Gabrielle a dû interrompre son contrat d’alternance dans une grande rédaction, suite à une attaque sexiste. En parler, c’est le risque de se confronter à de l’indifférence, de la méprise et, comble de la situation, à des injures, parfois.

Injustices est à écouter sur Acast, Castbox, Deezer, Spotify ou Soundcloud !

Laisser un commentaire